Par : jld
Publié : 17 mars

Francis Bacon (1561-1626)

Francis Bacon (1561-1626)

Aphorisme 84

Ce qui a empêché les hommes de progresser dans les sciences et les a retenus comme sous l’effet d’un charme, c’est encore le respect de l’antiquité, l’autorité de ceux qui ont été regardés comme des maîtres en philosophie [...].

Et, ne l’oublions pas, par les voyages et les navigations lointaines (qui se sont multipliées de nos temps), de nombreuses choses dans la nature ont été révélées et découvertes, qui peuvent répandre une lumière nouvelle pour la philosophie. Bien plus, ce serait une honte pour les hommes que les régions du globe matériel, c’est-à-dire de la terre, de la mer, des astres, aient à notre époque été largement découvertes et explorées, et que les limites du globe intellectuel restent fermées dans le cercle étroit des inventions des anciens.

Aphorisme 89

Et il ne faut pas oublier que la philosophie naturelle s’est heurtée, en tous temps, à un adversaire incommode et redoutable, je veux dire, la superstition et le zèle aveugle et immodéré pour la religion. Car nous voyons que chez les Grecs on condamna pour impiété envers les dieux ceux qui, pour la première fois, annoncèrent aux oreilles inhabituées des hommes les causes naturelles de la foudre et des tempêtes ; nous voyons aussi que quelque-uns des anciens pères de la religion chrétienne n’accueillirent pas mieux ceux qui, s’appuyant sur les démonstrations les plus certaines, [...] établirent que la terre est ronde et affirmèrent en conséquence l’existence des antipodes.

Aphorisme 100

Il ne s’agit pas seulement de porter ses recherches et ses soins à des expériences plus nombreuses et d’un autre genre que les expériences pratiquées jusqu’ici, il faut aussi introduire un lien méthodique, un ordre et un progrès tout différent, dans l’enchaînement et l’avancement de l’expérience. Car une expérience vague et s’abandonnant à elle-même [...] est un simple tâtonnement et paralyse les hommes plus qu’elle ne les informe.

Francis BACON, Novum organon,

traduction M. Malherbe et J.-M. Pousseur, PUF, 1986, p. 143, 160