Vous êtes ici : Accueil > Les auteurs et les textes > Spinoza > Le Corps et l’Esprit (Ethique, III, prop.2)

Poster un message

En réponse à :

Le Corps et l’Esprit (Ethique, III, prop.2)

16 août 2003, par Spinoza, Baruch

Le Corps ne peut déterminer l’Esprit à penser, ni l’Esprit déterminer le Corps au mouvement, ni au repos, ni à quelque chose d’autre (si ça existe).
DÉMONSTRATION
Toutes les manières de penser ont pour cause Dieu, en tant qu’il est chose pensante, et non en tant qu’il s’explique par un autre attribut (par la Prop. 6 p. 2) ; ce qui donc détermine l’Esprit à penser, c’est une manière de penser, non de l’Étendue, c’est-à-dire (par la Défin. 1 p. 2), ce n’est pas le Corps : Ce qui était le premier point. (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici