Vous êtes ici : Accueil > Les auteurs et les textes > Freud > L’individu > S’il est librement choisi, tout métier devient source de joies (...)

Poster un message

En réponse à :

S’il est librement choisi, tout métier devient source de joies particulières

13 mai 2012 09:40, par Slimnature

Il n’est pas mieux pour se faire un burn-out,utiliser un élément extérieur pour chercher à atteindre un élément intérieur, sans avoir auparavant modifié ses idées de valeur de l’un et de l’autre.
slim

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici