Poster un message

En réponse à :

EIII - Proposition 47

17 mai 2004, par Spinoza, Baruch

EIII - Proposition 27.
EIII - Proposition 46

La joie qui provient de ce que nous imaginons que l’objet détesté est détruit ou altéré de quelque façon n’est jamais sans mélange de tristesse. Démonstration
Cela est évident par la Propos. 27, car en tant que nous imaginons qu’un objet qui nous est semblable est dans la tristesse, nous sommes nous mêmes contristés.
EIII - Proposition 47 - (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici