Vous êtes ici : Accueil > Hyper-Spinoza > Hyper-Ethique de Spinoza > Troisième Partie : "De l’origine et de la nature des affects" > EIII - Proposition 55 - corollaire - scolie - corollaire - scolie

Poster un message

En réponse à :

EIII - Proposition 55 - corollaire - scolie - corollaire - scolie

19 mai 2004, par Spinoza, Baruch

EIII - Proposition 52 - scolie ; EIII - Proposition 55 - corollaire - scolie - corollaire.
EIII - Proposition 55 - corollaire - scolie - corollaire

Lors donc que nous avons dit, dans le Scol. de la Propos. 52, que notre vénération pour un homme vient de ce que nous admirons sa prudence, sa force d’âme, etc., il est bien entendu (et cela résulte de la Propos. elle-même) que nous nous représentons alors ces vertus, non pas comme communes à l’espèce humaine, mais comme des qualités exclusivement (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici