Poster un message

En réponse à :

Devenir (s)

23 février 2004, par Bessis, Raphaël

« A mesure que quelqu’un devient, ce qu’il devient change autant que lui-même. Les devenirs ne sont pas des phénomènes d’imitation, ni d’assimilation, mais de double capture, d’évolution non parallèle, de noces entre deux règnes. » (Gilles Deleuze, Dialogues, avec Claire Parnet, Ed. Flammarion, 1977, p. 8.)
« Les devenirs, loin de ressortir au rêve ou à l’imaginaire l’imaginaire, sont la consistance même du réel. Il importe, pour bien le comprendre, d’en considérer la logique : tout devenir forme un « bloc (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici