Poster un message

En réponse à :

EIV - Proposition 35 - corollaire 1

16 juin 2004, par Spinoza, Baruch

EIII - Définition 2.
EIV - Proposition 31 - corollaire ; EIV - Proposition 35.
EIV - Proposition 35

Rien dans la nature des choses n’est plus utile à l’homme que l’homme lui-même, quand il vit selon la raison. Car ce qu’il y a de plus utile pour l’homme, c’est ce qui s’accorde le mieux avec sa nature (par le Coroll. de la Propos. 31), c’est à savoir, l’homme (cela est évident de soi). Or, l’homme agit absolument selon les lois de sa nature quand il vit suivant la raison (par la Déf. 2, part. 3), (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici