Vous êtes ici : Accueil > Les auteurs et les textes > Negri > Exil > I. > Le cerveau-machine

Poster un message

En réponse à :

Le cerveau-machine

24 mai 2004, par Negri, Toni

Il est clair que lorsqu’on commence à dire que la machine-outil a été arrachée au capital par l’ouvrier, pour qu’elle le suive toute sa vie, que l’ouvrier a incarné cette puissance de production à l’intérieur de son propre cerveau, ou quand on dit que le refus du travail a gagné par rapport au régime disciplinaire de l’usine, il s’agit de quelque chose de très fort et de très vital. Parce que si le travail, si l’outil de travail est incarné dans le cerveau, alors l’outil de travail/cerveau devient la plus (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document