Par : jld
Publié : 23 janvier 2010

Gilles DELEUZE

Spinoza et le problème de l’expression, de Gilles DELEUZE.

- Broché : 322 pages
- Editeur : Editions de Minuit (1 novembre 1968)
- Collection : Arguments

4è de couverture

Les définitions courantes de la philosophie ne s’appliquent pas à Spinoza : penseur solitaire, scandaleux et haï, qui conçoit la philosophie comme une entreprise de libération et de démystification radicales, n’ayant d’équivalent que chez Lucrèce ou, plus tard, chez Nietzsche. Le spinozisme pose aujourd’hui les problèmes les plus actuels, concernant le rôle comparé de l’ontologie (théorie de la substance), de l’épistémologie (théorie de l’idée), de l’anthropologie politique (théorie des modes, des passions et des actions). L’objet de ce livre est de déterminer le rapport de ces trois dimensions : l’affirmation spéculative ou l’univocité de l’Etre dans la théorie de la substance ; la production du vrai ou la genèse du sens dans la théorie de l’idée ; la joie pratique ou l’élimination des passions tristes, l’organisation sélective des passions dans la théorie des modes.

Ces trois dimensions s’ordonnent suivant un concept systématique, celui d’expression (la substance s’exprime dans les attributs, les attributs s’expriment dans les modes, les idées sont expressives). Et sans doute le concept d’expression a une longue histoire avant Spinoza, pendant tout le Moyen Âge et la Renaissance. Il a aussi avec Leibniz un développement très différent de celui que lui donne Spinoza. La seule chose commune entre Leibniz et Spinoza, c’est pourtant qu’ils fondent la première grande réaction anti-cartésienne sur cette notion théorique et pratique. Mais la manière dont Spinoza la comprend, lui donnant une structure nouvelle, est peut-être au coeur de sa pensée et de son style, et forme un des secrets de L’Ethique : livre double, composé d’une part par l’enchaînement continu des propositions, démonstrations et corollaires, d’autre part par la chaîne violente et discontinue des scolies - livre deux fois expressif.

Table des matières

Introduction : Rôle et importance de l’expression

Première partie : Les triades de la substance

Chapitre I : Distinction numérique et distinction réelle

Chapitre II : L’attribut comme expression

Chapitre III : Attributs et noms divins

Chapitre IV  : L’absolu

Chapitre V  : La puissance

Deuxième partie : Le parallélisme et l’immanence

Chapitre VI : L’expression dans le parallélisme

Chapitre VII : Les deux puissances et l’idée de Dieu

Chapitre VIII : Expression et idée

Chapitre IX : L’inadéquat

Chapitre X : Spinoza contre Descartes

Chapitre XI : L’immanence et les éléments historiques de l’expression

Troisième partie : Théorie du mode fini

Chapitre XII : L’essence de mode : passage de l’infini au fini

Chapitre XIII : L’existence du mode

Chapitre XIV : Qu’est-ce que peut un corps ?

Chapitre XV : Les trois ordres et le problème du mal

Chapitre XVI : Vision éthique du monde

Chapitre XVII : Les notions communes

Chapitre XVIII : Vers le troisième genre

Chapitre XIX : Béatitude

Conclusion : Théorie de l’expression chez leibniz et chez spinoza (l’expressionnisme en philosophie)

Appendice : Etude formelle du plan de l’Ethique et du rôle des scolies dans la réalisation de ce plan


Spinoza. Philosophie pratique, de Gilles Deleuze.

- Broché : 178 p.
- Editeur : Editions de Minuit (1981)

4è de couverture

La philosophie théorique de Spinoza est une des tentatives les plus radicales pour constituer une ontologie pure : une seule substance absolument infinie, avec tous les attributs, les êtres n’étant que des manières d’être de cette substance. Mais pourquoi une telle ontologie s’appelle-t-elle Ethique ? Quel rapport y a-t-il entre la grande proposition spéculative et les propositions pratiques qui ont fait le scandale du spinozisme ? L’éthique est la science pratique des manières d’être. C’est une éthologie, non pas une morale. L’opposition de l’éthique avec la morale, le lien des propositions éthiques avec la proposition ontologique, sont l’objet de ce livre qui présente, de ce point de vue, un dictionnaire des principales notions de Spinoza. D’où vient la place très particulière de Spinoza, la façon dont il concerne immédiatement le non-philosophe autant que le philosophe ?

Table des matières

- 1. Vie de Spinoza
- 2. Sur la différence de l’Ethique avec une morale.
- 3. Les lettres du mal (correspondance avec Blyenbergh).
- 4. Index des principaux concepts de l’Ethique.
- 5. L’évolution de Spinoza (sur l’inachèvement du Traité de la réforme).
- 6. Spinoza et nous.