Articles

  • "Comment parler avec des spectres ? ", par Ariel Suhamy - 29 janvier

  • "Le traité Théologico-politique dans la correspondance de Spinoza", par Henri Laux - Mai 2010

  • "Spinoza : lire la correspondance", par Pierre-François Moreau - Mai 2010

  • "Correspondance", de Spinoza : Spinoza mobile, ému, émouvant - Janvier 2010

    CORRESPONDANCE de Spinoza. Traduit du latin, présenté et annoté par Maxime Rovère. GF n°1438, 468 p., 12 €
    LE MONDE DES LIVRES, le 28.01.10
    Vois : Correspondance.
    « Je ne prétends pas avoir trouvé la meilleure philosophie, je sais seulement qu’est vraie celle que je comprends. » Cette maxime de grande portée figure dans une lettre de Spinoza (1632-1677) écrite deux ans avant sa mort. Cette missive est des plus singulières : le philosophe s’y montre exceptionnellement ironique, parfois cinglant, sur (...)

  • À quoi sert l’histoire de la philosophie ? - Décembre 2009

    Entretien avec Pierre-François Moreaupar Pascal Sévérac & Ariel Suhamy [30-06-2009] http://www.laviedesidees.fr/A-quoi-sert-l-histoire-de-la.htmlLe tome I de la nouvelle édition intégrale des œuvres de Spinoza, contenant les deux ouvrages de jeunesse, est paru cette année aux Presses Universitaires de France. Pierre-François Moreau, qui dirige cette édition qui fait d’ores et déjà référence, en expose les principes fondamentaux. C’est l’occasion de mettre en lumière ce que l’histoire de la (...)

  • "SPINOZA 1968 (Gueroult ou/et Deleuze)", par Pierre Macherey - Novembre 2008

  • "Spinozismes", par Desanti, Taubes, Osier, Reboul, Lecourt, Schneider, Lévinas (AUDIO). - Janvier 2006

    Une série d’émissions sur les spinozismes passées sur France culture en 1978.
    Tu peux les écouter sur Le Radeau, ici : http://leradeau.caute.lautre.net/ar....
    Un "nom d’utilisateur" et un "mot de passe" te seront demandés. Il faut me les demander par mail : jld.
    Bonne écoute !

  • "Le vocabulaire psychologique de Spinoza et le problème de sa traduction", par Pierre-François Moreau - Août 2005

    (Cette étude est parue dans le volume de mélanges offert à Fokke Akkerman : Limae labor et mora. Onder redactie van Zweder von Martels, Piet Steenbakkers en Arjo Vanderjagt, Uitgeverij Damon, Leende,2000)
    Il sera question ici précisément de la série des termes qui désignent l’âme ou l’esprit : mens, anima, animus, spiritus, cor, etc. J’ai eu l’occasion de travailler sur cette question en préparant le volume consacré au Traité théologico-politique dans la nouvelle édition des oeuvres complètes de Spinoza (...)

  • "Spinoza : une philosophie à plusieurs voix", par Pierre Macherey - Février 2005

    Omnia praeclara tam difficilia quam rara sunt, “Toutes les choses remarquables sont aussi difficiles que rares”. Cette phrase souvent citée, Spinoza l’a placée à la fin de l’ouvrage auquel il a travaillé toute sa vie et dans lequel il a ramassé sous une forme raisonnée l’essentiel de ce qu’il avait à dire en philosophie, l’Ethique, ou plutôt, pour reprendre le début de son titre complet, Ethica ordine geometrico demonstrata, dont se dégage ainsi pour finir le message suivant : les choses qui valent (...)

  • "La rencontre avec Spinoza", par Pierre Macherey - Février 2005

    “Et même les auteurs sur lesquels tu as écrit, que ce soit Hume, Spinoza, Nietzsche, Proust, ou que ce soit Foucault, tu ne les traitais pas comme des auteurs, c’est-à-dire comme des objets de recognition, tu y trouvais des actes de pensée sans image, aussi bien aveugles qu’aveuglants, ces violences, ces rencontres, ces noces qui en faisaient des créateurs bien avant qu’ils ne soient des auteurs. On peut toujours dire que tu essayais de les tirer à toi. Mais ils ne se laissent guère tirer. Tu ne (...)

  • "La latinité de Spinoza et l’authenticité du texte du Tractatus de Intellectus Emendatione", par Fokke Akkerman - Mai 2004

    L’objectif de cette conférence est aussi modeste que la première partie du thème indiqué est ample. Le terme « latinité » pourrait comprendre non seulement le vocabulaire, la grammaire et le style, mais aussi bien les moyens rhétoriques, la disposition des matières et, plus largement encore, toute la culture latine de la Renaissance : par exemple les formes littéraires, comme le dialogue, le discours, la lettre familière, le poème, le drame et le roman. Cela ne veut pas dire que Spinoza ait pratiqué (...)

  • "Le caractère rhétorique du Traité théologico politique", par Fokke Akkerman - Mai 2004

    D’abord quelques mots sur le progrès de la nouvelle édition en néerlandais projetée par l’Association Het Spinozahuis. Jusqu’ici la correspondance et les Principes de la Philosophie et Pensées Métaphysiques ont été traduits de nouveau et publiés en 1977 et 1982. Dans le dernier volume paru se trouvent aussi de nouvelles éditions des textes néerlandais du Court Traité et des petits écrits sur l’arc-en-ciel et sur le calcul des probabilités. Le volume que nous préparons maintenant contiendra le T.T.P. et le (...)

  • "A propos de Spinoza", Entretien entre Alexandre Matheron, Laurent Bove et Pierre-François Moreau - Mai 2004

    Alexandre Matheron, dont le travail constitue, depuis la parution en 1968 d’Individu et communauté, l’une des références principales de la recherche spinoziste, revient sur son parcours intellectuel et son rapport privilégié à Spinoza. Loin de toute rigidité universitaire, porté par une philia qui produit les raccourcis les plus audacieux ("Spinoza était-il communiste ? »), l’entretien aborde ensuite certains problèmes importants de l’interprétation, notamment sur le plan politique.
    Laurent Bove : (...)

  • "Lire l’Ethique de Spinoza", par Pierre Macherey - Avril 2004

    C’est un fait incontournable que, dans l’ensemble de la littérature philosophique, l’Éthique de Spinoza constitue un cas isolé sans antécédents ni conséquents, un véritable hapax, en raison de son mode d’exposition très particulier qui appelle des procédures de lecture inhabituelles, spécialement adaptées à la forme « géométrique » de son discours. Il se trouve que cette forme, dont le choix a été à maintes reprises contesté sur le fond, a aussi été le plus souvent interprétée comme une sorte d’habillage, (...)