Par : jld
Publié : 23 janvier 2010

Antonio Negri

L’anomalie sauvage. Puissance et pouvoir chez Spinoza, de Antonio Negri, traduit de l’italien par François Matheron.

- Broché : 352 pages
- Editeur : Presses Universitaires de France - PUF (1 novembre 1982)
- Collection : Pratiques théoriques

4è de couverture

La véritable politique des philosophes classiques, c’est leur ontologie tel est le principe qui guide ce livre, écrit en prison pendant les années 1979-1980. Le néo-platonisme de la Renaissance avait forgé l’utopie d’un développement spontané du capitalisme de marché. Mais les grandes philosophies bourgeoises - Descartes, Hobbes, Rousseau, Hegel - devront insérer la crise au coeur de ce développement, et donc de l’ontologie. Pour elles, l’appropriation suppose toujours la médiation dialectique d’un pouvoir qui lui est extérieur. A l’opposé, Spinoza reprend l’exigence révolutionnaire de la Renaissance, mais en transformant complètement son cadre ontologique. Coupant court à toute dialectique, qui n’est jamais que la ruse ultime de la médiation bourgeoise, il pense l’être comme surface, plénitude, multiplicité. Il forme ainsi une théorie de la pratique collective et de la force productive humaine, toujours tendue vers plus d’autonomie. Radicalement matérialiste, cette philosophie qui affirme la puissance contre le pouvoir devient alors une anomalie sauvage, inscrite dans cette autre anomalie historique : la Hollande du XVIIe siècle.

Table des matières

- Préface de Gilles Deleuze
- Préface de Pierre Macherey
- Préface d’Alexandre Matheron
- Avertissement du traducteur
- Préface de l’auteur

Chapitre premier - L’anomalie hollandaise

  1. Le problème d’une image
  2. L’atelier spinoziste
  3. LA révolution et son bord

Chapitre II - L’utopie du cercle spinoziste

  1. La tension de l’idéologie
  2. Méthode et idée vraie : startégie et écart
  3. L’épaisseur ontologique

Chapitre III - Première fondation

  1. L’infini comme principe
  2. L’organisation de l’infini
  3. Le paradoxe du monde

Chapitre IV - L’idéologie et sa crise

  1. Le spinozisme comme idéologie
  2. Spinoza baroque ?
  3. Le seuil critique

Chapitre V - Césure du système

  1. Imagination et constitution
  2. Philologie et tactique
  3. L’horizon de la guerre

Chapitre VI - L’anomalie sauvage

  1. Mesure et démesure
  2. Appropriation et constitution
  3. Force productive : une antithèse historique

Chapitre VII - Seconde fondation

  1. La spontanéité et le sujet
  2. L’infini comme organisation
  3. Libération et limite : la désutopie

Chapitre VIII - La constitution du réel

  1. « Experientia sive praxis »
  2. « Tantum juris quantum potentia »
  3. Constitution, crise, projet

Chapitre IX - Différence et avenir

  1. Pensée négative et pensée constitutive
  2. Ethique et politique de la désutopie
  3. Constitution et production

Index


Spinoza subvertif, de Antonio Negri

- Broché : 139 pages
- Editeur : Kimé (1994) ; Nouv. éd (15 février 2002)

4è de couverture

Dans cet ouvrage Antonio Negri rassemble des essais spinoziens écrits depuis 1981, année de publication de la première édition de son livre L’anomalie sauvage.

Dans ces nouveaux essais Negri approfondit son interprétation du concept de "puissance" de Spinoza, et la confronte aux lectures spinoziennes de Gilles Deleuze, Alexandra Matheron, Pierre Macherey, Etienne Balibar et autres interprètes contemporains, surtout en s’attardant sur le concept de démocratie. Les recherches de Negri portent essentiellement sur la questin du politique chez Spinoza, en l’intégrant principalement dans une dimension de critique de la modernité - de la modernité dans sa genèse et dans sa crise, de Leopardi à Heidegger.

Last not least : pourquoi le retour de Spinoza sur la crise de la pensée politique de la gauche ? Pourquoi Spinoza réussit-il encore à décliner une pensée de la transformation radicale ?

Table des matières

Chapitre I - Spinoza : les cinq raisons de son actualité

Chapitre II - Le Traité politique, ou de la fondation de la démocratie moderne.

Chapitre III - Reliqua desiderantur. Conjecture pour une définition du concept de démocratie chez le dernier Spinoza.

Chapitre IV - Entre infini et communauté. Remarques sur la matérialisme chez Spinoza et Leopardi.

Chapitre V - L’antimodernité de Spinoza.

Chapitre VI - "Retour à Spinoza" et le retour du communisme


.