Publié : 29 juin 2004

149(2). EIV - Appendice - Chapitre 24


Les autres affections de Tristesse dirigées contre des hommes sont directement opposées à la justice, à l’équité, à l’honnêteté, à la moralité et à la religion ; et, bien que l’Indignation ait l’apparence extérieure de l’équité, il n’y a pas de lois réglant la vie, où il est permis à chacun de porter un jugement sur les actes d’autrui et de venger son droit ou celui d’autrui. [*]


Cæteri tristitiæ erga homines affectus directe justitiæ, æquitati, honestati, pietati et religioni opponuntur et quamvis indignatio æquitatis speciem præ se ferre videatur, ibi tamen sine lege vivitur ubi unicuique de factis alterius judicium ferre et suum vel alterius jus vindicare licet.

Notes

[*(Saisset :) Les autres passions dont l’homme est l’objet, et qui naissent de la tristesse, sont directement contraires à la justice, à l’équité, à l’honnêteté, à la piété et à la religion ; et bien que l’indignation ait une apparence d’équité, il n’en est pas moins vrai que tout régime légal est impossible là où chacun se fait juge des actions d’autrui, et prend en main la défense de ses propres droits et de ceux des autres.