Publié : 21 octobre 2006

PPD - II - Proposition 15



Tout corps en mouvement tend de lui-même à continuer à se mouvoir suivant une ligne droite et non une ligne courbe.

On pourrait placer cette Proposition parmi les Axiomes ; je la démontrerai cependant par celles qui précédent.

Démonstration

Le mouvement, puisqu’il a Dieu seulement pour cause (par la Proposition 12, partie II), n’a par lui-même aucune force d’exister (par l’Axiome 10, partie I), mais il est à tout instant comme procréé par Dieu (par ce qui est démontré au sujet de l’Axiome sus-visé). Pour cette raison, aussi longtemps que nous avons égard à la seule nature du mouvement, nous ne pourrons jamais lui attribuer, comme appartenant à sa nature, une durée pouvant être plus grande qu’une autre. Or, si l’on disait qu’il appartient à la nature d’un corps en mouvement de décrire dans son mouvement une ligne courbe quelconque, on attribuerait à la nature du mouvement une durée plus grande que si l’on suppose qu’il est de la nature du corps mû de tendre à continuer de se mouvoir suivant une ligne droite (par l’Axiome 17). Or, comme (ainsi que nous l’avons déjà démontré) nous ne pouvons attribuer une telle durée à la nature du mouvement, il ne faut donc pas poser non plus qu’il est de la nature du corps mû de continuer à se mouvoir suivant aucune ligne courbe, mais seulement suivant une ligne droite.
C.Q.F.D.