Publié : 1er octobre 2006

Proposition 4



Je suis ne peut être la première vérité connue qu’en tant que nous pensons.

Démonstration

Ce jugement : je suis une chose corporelle ou formée d’un corps, n’est pas la première vérité connue (par la proposition précédente) ; et je ne suis pas non plus certain de mon existence, en tant que je suis formé d’une chose autre que l’esprit et le corps ; car si nous sommes formés de quelque autre chose, distincte de l’esprit et du corps, cette autre chose nous est moins connue que le corps (par l’axiome 3) ; donc je suis ne peut être la première vérité qu’en tant que nous pensons.