Vous êtes ici : Accueil > Les auteurs et les textes > Guyau > Pas de différence essentielle entre la foi morale et la foi religieuse
Publié : 20 mars

Pas de différence essentielle entre la foi morale et la foi religieuse

« Si de nos jours la foi religieuse proprement dire tend à disparaître, elle est remplacée dans un grand nombre d’esprits par une foi morale. L’absolu s’est déplacé, il est passé du domaine de la religion dans celui de l’éthique ; mais là encore il n’a rien perdu du pouvoir qu’il exerce sur l’esprit humain. Il est resté capable de soulever les masses, on en a vu un exemple dans la Révolution française ; il peut provoquer le plus généreux enthousiasme ; il peut produire aussi un certain genre de fanatisme, beaucoup moins dangereux que le fanatisme religieux, mais qui a pourtant ses inconvénients. Au fond, il n’y a pas de différence essentielle entre la foi morale et la foi religieuse ; elles se contiennent mutuellement ; mais, malgré le préjugé contraire encore trop répandu de nos jours, la foi morale a un caractère plus primitif et plus universel que l’autre.

Post-scriptum

(Jean-Marie Guyau, Esquisse d’une morale sans obliation ni sanction, p.47)