Vous êtes ici : Accueil > Les auteurs et les textes > Hume > Textes brefs

Articles

  • La créature de l’univers qui a le désir le plus ardent d’une société. - Mars 2005

    Contexte : Notre estime des riches et des puissants..
    Dans toutes les créatures qui ne font pas des autres leurs proies et que de violentes passions n’agitent pas, se manifeste un remarquable désir de compagnie, qui les associe les unes les autres. Ce désir est encore plus manifeste chez l’homme : celui-ci est la créature de l’univers qui a le désir le plus ardent d’une société, et il y est adapté par les avantages les plus nombreux. Nous ne pouvons former aucun désir qui ne se réfère pas à la (...)

  • Le moi, un parfait néant - Décembre 2004

    « Pour ma part, quand je pénètre le plus intimement dans ce que j’appelle moi, je bute toujours sur une perception particulière ou sur une autre, de chaud ou de froid, de lumière ou d’ombre, d’amour ou de haine, de douleur ou de plaisir. Je ne peux jamais me saisir, moi, en aucun moment sans une perception et je ne peux rien observer que la perception. Quand mes perceptions sont écartées pour un temps, comme par un sommeil tranquille, aussi longtemps je n’ai plus conscience de moi et on peut dire (...)

  • Le principe de toutes les passions, c’est la sympathie - Septembre 2003

    Texte donné au Bac 2001 - L.
    Le contexte : Notre estime des riches et des puissants, 15è alinéa.
    Expliquer le texte suivant
    « Dans toutes les créatures qui ne font pas des autres leurs proies et que de violentes passions n’agitent pas, se manifeste un remarquable désir de compagnie, qui les associe les unes les autres. Ce désir est encore plus manifeste chez l’homme : celui-ci est la créature de l’univers qui a le désir le plus ardent d’une société, et il y est adapté par les avantages les plus (...)